Racines se bat pour une reconnaissance des artistes marocains

J’ai eu la chance de travailler avec l’association Racines de septembre à novembre 2014, pour l’organisation de la 1ère édition des Etats Généraux de la Culture et sur la mise en œuvre de la Conférence Africaine sur l’Economie Créative du Réseau Arterial, dont fait partie Racines.

Cette expérience de travail, au sein de l’équipe soudée et engagée de  Racines, fut enrichissante sur bien des points. 

Le travail de développement, de répertoire, de valorisation, de toutes les initiatives artistiques et culturelles marocaines, mené par Racines au sein de son pays et de sa diaspora est essentiel.

La culture est la solution, fer de lance de l’association Racines, est un objectif  nécessaire pour la diversité et la vitalité culturelle du Maroc. Loin de fustiger l’existant, Racines se bat pour une reconnaissance nationale et internationale des artistes marocains. 

La dissolution n’est pas la solution apparait comme une évidence. Le Maroc a besoin d’acteurs culturels comme Racines. Son équipe, active, motivée, largement diplômée représente la vitalité culturelle à l’international. 

Je suis triste d’apprendre aujourd’hui que l’activité de cette association soit vouée à disparaitre.

Je suis inquiète pour la liberté d’expression au Maroc vu la symbolique de cette dissolution. 

Je souhaite de tout cœur au membre de l’équipe et du bureau de l’association beaucoup de courage pour la suite des événements. Je vous apporte mon soutien depuis la France.


Laure Bonnefond : Coordinatrice  et productrice de projets artistiques et culturels, Technicienne lumière & plateau, Marseille (France)

                        

Auteur: 
Laure Bonnefond